Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais
Le bonbon au palais - Le Bonbon au Palais

Niniches

Prix régulier €0.90 la pièce (15g)

* Composition: sucette longue (17g)

* Ingrédients: Fruits: Sucre, sirop de glucose, arômes naturels, acide citrique

Caramel: Sucre, sirop de glucose, lait concentré, beurre (lait) frais 10%, selon variété: fruits secs, alcool ou arômes naturels, sel.

Peut contenir des traces de fruits à coque.

* Historique: Après cinq ans privés de sucre, les Français découvrent en 1946 cette sucette novatrice avec du caramel au beurre salé à Quiberon, vite élue meilleur bonbon de France cette année-là. Aujourd'hui Alain Audebert de la Maison d'Armorine, la mitonne toujours avec du sucre de canne, du beurre salé breton et du sel de Guérande, n'abandonnant pas les chaudrons en cuivre malgré le fait d'en fabriquer plus d'un million par an. Si la première niniche était au caramel beurre salé, notre confiseur la décline en une cinquantaine de parfums!